Isabelle Arès

From Archives
Jump to: navigation, search

Biographie

Grande voyageuse devant l’Éternel, Isabelle était fort curieuse de civilisations et de cultures différentes. Sa passion pour l’Exposition universelle de Montréal en 1967 et celle d’Osaka au Japon en 1970 en sont un témoignage éloquent. Célibataire tout au long de sa vie, elle visita de nombreuses régions du monde, dont l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique, l’Asie, l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord. Grâce à son travail comme inspectrice de vêtements pour le ministère de la Défense nationale, elle économisait régulièrement en vue d’acheter de bons appareils de photographie et de filmer ses périples en 16mm couleur. Elle aimait voyager en groupe, constitué souvent d’amies québécoises. De retour de voyage, elle prenait soin de « composer » une oeuvre photographique et cinématographique à partir de ses diapo et films. Elle prenait grand plaisir à partager ses beaux souvenirs de voyage avec ses amies et amis, ainsi qu’avec les membres de sa famille lors de présentations au sous-sol de sa maison sur la rue Tolhurst à Montréal. Elle nous a laissé une oeuvre assez considérable de films.

Biography

Passionate traveller, Isabelle was very much curious of different civilisations and cultures. Her unique 16mm footage of the 1967 Montréal and the 1970 Osaka World Exibitions are merely examples of the great appreciation and intrigue she had for others. Single all through her life, she paid visit to several regions of the world; Europe, Middle East, Africa, Asia, South America and North America. Thanks to her employment as clothes inspector for the Department of National Defence, she would save up in vu to purchase quality photographic equipment and to film all of her journeys on 16mm colour.

She fancied travelling in organised groups, mostly made up of her good québécois friends. Back from her travels, she would painstakingly compose a cohesive photographic and cinematographic work. She would take great pleasure in sharing and presenting her wonderful souvenirs, accompanied with her choice of music, with friends and family in the basement of her house on Tolhurst Street in Montréal. She has left us a significant and remarkable record of her love for travel and film.